samedi, octobre 14, 2006

La méthode Sentiment et Efficacité personnelle de BANDURA

Albert BANDURA est Docteur en psychologie et enseigne à l'Université de Stanford. Il est aujourd'hui l'un des chefs de file du courant sociocognitiviste en Amérique du Nord.

La théorie sociocognitive de BANDURA (1977, 1982, 1997) fournit un cadre théorique pour l'étude de l'auto efficacité.
Selon cette théorie, le sentiment d'auto efficacité constitue la croyance que possède un individu en sa capacité de produire ou non une tâche (Bandura, 1982, 1993). Plus la personne se sent capable d’effectuer une tâche , plus ses objectifs sont élevés et plus grande est sa motivation et son engagement dans la réussite du projet (Bandura, 1982, 1993). BANDURA prétend que les personnes cherchent à éviter les situations et les activités qu’elles perçoivent comme menaçantes, mais elles s’engagent à exécuter les activités qu’elles se sentent aptes à accomplir. La théorie de l'auto efficacité ouvre, alors, des perspectives tout à fait neuves dans des domaines aussi divers que la santé, l'éducation, la psychothérapie, l'organisation des entreprises, l'entraînement sportif. Dans une perspective d’apprentissage ce sentiment d’auto efficacité va être fortement influencé par le « feed-back » ou « retour » fait par les proches (familles, amis, enseignant) .
En effet, la METHODE Sentiment et Efficacité personnelle de BANDURA permet de mettre en parallèle les intérêts et les capacités d’un individu pour mettre en évidence ses champs de réussite optimum. Cela passe par des bilans de compétences, des exercices de motivation et de confiance en soi, etc. fait par un psychologue. Le sentiment d'efficacité personnelle peut ainsi modifier le fonctionnement immunitaire et la résistance à la douleur chez des patients, réduire voire éliminer des troubles aussi divers que les phobies, la dépression, l'anorexie et la boulimie, l'alcoolisme et la toxicomanie, permettre à des élèves issus d'un milieu défavorisé d'obtenir de bons résultats scolaires, influencer le choix d'une carrière et la réussite professionnelle, ou aider à vaincre des difficultés apparemment insurmontables.
Selon la théorie de Bandura, la perception d’efficacité personnelle dépend de quatre facteurs:
  • L’existence de réussites similaires dans le passé. Quand on a l’habitude de réussir quelque chose, on se pense capable de le réussir encore ;
  • L’expérience " vicariantes ", c’est à dire les occasions où la personne a observé des " personnes lui ressemblant " réalisées la même activité avec succès ;
  • Les renforcements verbaux, les compliments, le support et les encouragements ;
  • L’état émotionnel dans lequel les personnes se trouvent en effectuant tel ou tel comportement. Ainsi, l’anxiété diminue le sentiment d’efficacité.

« Avoir du talent, c'est avoir foi en soi-même, en ses propres forces. » (Maxime Gorki)

Albert Bandura, Auto efficacité. Le sentiment d'efficacité personnelle, Edition De Boeck, Paris, 2OO2, 880p

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home