vendredi, octobre 13, 2006

Inventaires d’Intérêts Professionnels. La Méthode STRONG et l’approche de Holland

Les questionnaires d’ intérêt professionnel sont très souvent utilisés par les psychologues et plus particulièrement à destination des jeunes adultes dans le but d’élaborer un parcours professionnel.
Outil de référence, le STRONG, questionnaire d’intérêts vocationnels inventé par l’un des fondateurs de cette méthode permet d’aborder ses intérêts professionnels de façon précise, en terme d’activité et d’environnement de travail, de métier et de secteur d’activité. Sa validité prédictive est très élevée. Ce questionnaire est conçu en 7 parties et 319 items, et permet d’identifier les intérêts généraux. Cependant depuis sa création le STRONG a évolué grâce, notamment, à l’apport de la théorie de Holland, élaborée aux États-Unis par John Holland dans les années 1960 . Ce-dernier distingue six catégories d'intérêts professionnels : Réaliste, Investigateur, Artistique, Social, Entreprenant, Conventionnel, correspondant à des profils de personnalité différents et qui transcende l'origine ethnique, le sexe et le statut socio-économique des personnes. Cependant, de nombreux chercheurs mettent l’accent sur le fait que les conseillers doivent aussi comprendre l’environnement culturel du client pour mener à bien leur réflexion. La méthode permet d’étudier si les intérêts de telle personne correspondent à son métier. Les six intérêts sont représentés sur les arêtes d’un hexagone. J. Holland définit le type d’un individu à partir de son score le plus élevé à l’une des six catégories. Enfin, à chacune de ses catégories correspond des types de profession.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home