mercredi, décembre 03, 2008

Bilan personnel : votre savoir

Cette partie de votre bilan concerne votre formation et les expériences qui vous ont permis une première approche du monde professionnel. En listant les différents points forts de votre savoir, vous allez vous donner les moyens d’en hiérarchiser les étapes pour vous présenter de manière plus dynamique et rationnelle à un employeur potentiel. Ce travail de mise en forme vous permettra aussi de trouver une cohérence à votre parcours. Autant de temps et d’efficacité gagnés pour la rédaction de votre CV. Dernier atout : il s’agit là d’un travail mnémotechnique qui vous facilitera la tâche lors des entretiens.

Vos formations

Sauf si votre scolarité s’est déroulée à l’étranger ou dans l’enseignement technique, ne commencez l’énumération qu’à partir du bac. Pour chacune des formations, indiquez de manière synthétique : si elles ont été choisies ou non par vous ce qu’elles vous ont apporté (diplômes, mais aussi savoir-faire applicable directement en entreprise). Ne vous contentez surtout pas seulement des "appellations contrôlées", mais donnez au contraire des indications sur les grands axes des programmes. Enfin, indiquez pour chacune d’elles le niveau de compétences acquis. Aidez-vous de la classification suivante en reportant dans l’avant-dernière colonne de droite l’abréviation correspondante : niveau information : inf. niveau maîtrise du langage technique : lang. niveau maîtrise de la technique : tech. niveau innovation : innov. Une fois listées toutes les formations, classez-les par ordre de préférence (dernière colonne) en fonction de leur efficacité, de leur adaptabilité sur le marché du travail, mais aussi du plaisir que vous avez pris à les suivre.

Votre expérience

Listez vos jobs (même de courtes durées), vos stages, voire vos visites d’entreprises si elles ont été plus que de joyeuses sorties. Partez du général pour arriver au particulier : fonction (nature de la tâche confiée), activités exercées, compétences mises en oeuvre ou acquises à l’occasion, et, enfin, appréciation portée sur vous à l’issue de la mission. Ne lésinez pas sur les détails, interrogez-vous sur ce que vous avez apporté à l’entreprise, sur ce qui a marché (et pourquoi), sur ce qui n’a pas été, sur la cohérence de ces expériences avec vos motivations...Exemple : stage de... dans l’entreprise... (X personnes), service... (X personnes). Dans ce cadre, j’ai effectué... ce qui m’a permis d’acquérir des connaissances et compérences en... (le cas échéant, indiquez si l’expérience a donné lieu à un compte-rendu ou un rapport). M. X., le responsable du stage, m’a dit ou semblait penser que... Aussi bien pour l’énumération de vos formations que pour celle de vos expériences, efforcez-vous d’employer des termes utilisés par le monde professionnel, cela vous aidera par la suite pour la rédaction de votre CV.

Bilan

En prenant l’ensemble de vos formations et expériences, recherchez les points communs : succès, échecs et domaines dans lesquels il vous semble avoir progressé. Faites-en une synthèse en déterminant vos 5 points forts et vos 5 points faibles

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home